Translate page with Google

Story Publication logo July 30, 2006

Congo: Des Élections à Haut Risque

Country:

Author:
Media file: 609.jpg
English

The war beginning in 1998 that pitted the armies of Congo, Zimbabwe, Namibia and Angola against...

Media file: 755.jpg
Image by Mvemba Phezo Dizolele. Democratic Republic of Congo, 2006.

Pays de 62 millions d'habitants, la république démocratique du Congo s'étend sur un territoire grand comme le Québec et l'Ontario mis ensemble. Elle recèle énormément de richesses naturelles, exploitées par des compagnies privées sans que le pays n'en voie vraiment les bénéfices.

Une guerre civile a ravagé le pays jusqu'en 2002, et a fait environ quatre millions de morts. Les violences faites aux femmes et aux enfants sont nombreuses, et une crise humanitaire touche encore des millions de civils. Le ministère des Affaires étrangères du Canada recommande d'ailleurs d'éviter tout voyage dans la région.

Le pays tient tout de même une élection présidentielle dimanche. Les citoyens espèrent une paix durable. Le favori, Joseph Kabila, brigue un premier mandat populaire, lui qui est au pouvoir depuis 2001.

Selon le quotidien congolais Le Phare, la campagne a donné lieu à des échanges de propos injurieux, à des discours haineux. La violence s'est d'ailleurs mise de la partie à Kinshasa vendredi, et cinq personnes sont mortes dans des incendies orchestrés par des casseurs.

Le journaliste indépendant Mvemba Dizolele, originaire du Congo et vivant actuellement à Washington, raconte l'histoire politique du pays depuis le passage de Mobutu.

Colette Braeckmann, du journal belge Le Soir, est au Congo. Elle discute avec Danny Braün de l'ambiance qui règne dans le pays en ce jour d'élections.

Listen to the full interview

RELATED ISSUES

Governance

Issue

Governance

Governance
Trade

Issue

Trade

Trade
Conflict and Peace Building

Issue

Conflict and Peace Building

Conflict and Peace Building

Support our work

Your support ensures great journalism and education on underreported and systemic global issues