Traduire page avec Google

Projet septembre 19, 2023

Impacts de la violation des clauses de départ dans les projets dits de développement sur les forêts

Auteur:

Trois pays du Bassin du Congo, une même réalité : la forêt tant convoitée et détruite par des étrangers au détriment des populations dont les droits sont violés avec la complicité des autorités.

La forêt est devenue incontournable dans la lutte contre le réchauffement climatique gans le monde. Le Bassin du Congo occupe une place importante dans la mesure où il est le deuxième poumon écologique du monde après l’Amazonie. Les pays-membres de ce massif forestier ont signé des accords pour le protéger afin de freiner la catastrophe climatique qui menace la planète. Seulement, l’on constate que ces engagements ont du mal à être respectés. Car dans la majorité des pays, la forêt est bradée avec l’aide des autorités traditionnelles, administratives et sécuritaires aux individus qui promettent monts et merveilles, en violation des lois qui régissent les secteurs forestier, environnemental, foncier et social. Notre projet s’intéresse à cette même réalité vécue dans les villages Avébé et Meyos III à Djoum, dans la région du Sud, au Cameroun, Mbila - Lékoumou, en République du Congo et dans le Kongo central en RDC où des hectares de forêt sont exploités illégalement par trois « sociétés », qui sont arrivées avec des projets dits de développement. Plusieurs milliers d’hectares partis en fumée.

SECTIONS

RELATED INITIATIVES

yellow halftone illustration of a pangolin

Initiative

Rainforest Reporting Grants

Rainforest Reporting Grants

RELATED TOPICS

a yellow halftone illustration of a truck holding logs

Topic

Rainforests

Rainforests