Traduire page avec Google

Article Publication logo June 16, 2021

Lom Pangar: Les variations climatiques perturbent le calendrier agricole

Auteur:
A wooden boat on a river in Cameroon.
Anglais

This project follows the people of a locality called Deng Deng in the district of Belabo, department...

SECTIONS

Barrage de Nachtigal
Barrage de Nachtigal. Image de Panorama Papers. Cameroun, date inconnue.

C’est l’une des conséquences socio  environnementales du barrage hydroélectrique de Lompangar.

Les habitants des villages Deng Deng, Déoulé Ouami Kambo Cassi et Lom pangar village dans l’arrondissement de Belabo….. ne savent plus à quel saint se vouer ; depuis la construction  du barrage hydro électrique de Lom Pangar et l’apparition  du lac éponyme consécutive à l ennoiement de la grande forêt par les eaux de cette infrastructure les paysans n’ont plus la maitrise du calendrier agricole. «  Le climat a beaucoup changé, les pluies tombent beaucoup plus tôt maintenant   avant la période normale (mai juin) » explique hervé Pitol, un jeune agriculteur de Deng Deng.  Cette situation nous amène à ne plus bruler nos champs  comme on le faisait pendant la période des abatages, précise le jeune paysan.

Selon les habitants de ces villages, les variations de climat que l on  observe aujourd’hui  ont commencé à se faire ressentir fin 2016,  date de la mise en eau totale  de l’ouvrage, autrement dit le stockage des six milliards de mètre cube d’eau dans la retenue.   « La chaleur aujourd’hui est tel que parfois on atteint les pics de 35 degrés voire plus,  qui peuvent s’étendre sur trois mois notamment entre  novembre  et  janvier » nous  lance  un autre paysan de Déoulé assied sous l’ombre d’un manguier.

Du côté Edc, maître d’ouvrage du barrage hydroélectrique de LomPangar, la chaleur dont parlent les populations n’est en rien liée à la construction de cette infrastructure,  le  phénomène d’élévation de température est  mondial ajoute Alphonse Emadak, sous directeur de l environnement  et la qualité au projet du barrage de Lom Pangar. « Les travaux de nettoyage de la cuvette ont été faite de manière satisfaisante  de tel enseigne que même les émissions de gaz à effet de serre sont minorées, a-t-il  indiqué avant de préciser que  le projet avait prévu en aval un système de ré-oxygénation de l’eau  qui permet à la fois de garantir la qualité de l’eau et d’éviter ainsi les impacts sur le climat local.

Mais pour Ghislain Fomou environnementaliste et chargé de projet au Service d’Appui aux Initiatives Locales de Développement SAILD une Ong camerounaise, la perte de la vaste forêt et l’apparition d’un grand à la place a considérablement modifié le climat local.

Ce barrage d’une capacité d’une capacité 6 milliards de m3  d’eau doit permettre de réguler le débit de la sanaga  et à long terme à augmenter la capacité de production  des centrales de song loulou ( 335 MW)  et de compléter l’aménagement hydroélectrique de ce fleuve. L’infrastructure a coûté 240.9 milliards de franc cfa.

RELATED ISSUES

A yellow elephant

Issue

Environment and Climate Change

Environment and Climate Change
Rainforests

Issue

Rainforests

Rainforests

RELATED INITIATIVES

a truck holding logs

Initiative

Rainforest Journalism Fund

Rainforest Journalism Fund

Support our work

Your support ensures great journalism and education on underreported and systemic global issues